Le mainframe, au cœur de la transformation numérique

Le mainframe, au cœur de la transformation numérique

La fiabilité, les performances et la sécurité sont cités comme les principaux facteurs influençant les investissements dans le mainframe par les entreprises. C’est en 1964 qu’IBM révolutionnait d’informatique avec l’IBM 360 qualifié d’ordinateur universel. Et le z13 de la famille System z en est le prolongement. Un système informatique de soixante ans peut-il répondre aux besoins des entreprises d’aujourd’hui à l’ère de la transformation numérique ? Et si les ordinateurs centraux des autres fabricants (le fameux BUNCH pour Burroughs, Univac, NCR, Control Data et le BISON pour Bull, ICL, Siemens, Olivetti et Nixdorf) ont quasiment disparus, les mainframes IBM traitent encore une part importante des données stratégiques, par exemple les données financières. Et pourtant, la transformation digitale a des conséquences sur la demande de mainframes pour assurer un service rapide et continu. Et le mainframe révèle que le mainframe est la plate-forme informatique critique pour faire face au volume et au rythme des données et transactions créées par l’entreprise numérique. C’est ce que révèle la onzième édition de l’enquête Mainframe Research Report que vient de publier l’éditeur BMC. Pour En savoir plus sur cet article, rendez vous sur la page informatiquenews

Laisser un commentaire